À la découverte de

Mois spécial pour la sortie du new EP d´Ornicard







Cover dos à Biarritz







à Saint-Jean-de-Luz

Prenez votre envol à l´image de la pochette du projet pour survoler 6 nouvelles chansons que je suis très heureux de vous offrir dans ce nouveau EP qui porte le très beau nom de : "À la découverte de". Etes-vous prêt pour de nouveaux horizons ?


À la découverte de

Avant de télécharger le EP Section Freetape (disponible depuis le 24 juin 2015) je vous propose dans un premier temps d´aller l´écouter dans le Player Soundcloud ci-dessous. Ainsi, vous pouvez vous faire une première idée à quoi il ressemble.

Tracklist

1. Just copycat it (Pour la rime)

2. Bitcherland

3. À la découverte de

4. Micmac

5. Retro

6. Damako San


1


J´ouvre le bal avec la chanson que j´ai enregistré pour le petit concours organisé par 20Syl via Soundcloud, nous proposant de rapper sur l´instrumentale d´une des chansons de son nouvel EP : « Motifs II » le featuring avec Fashawn - copycat.

Dans l´intro et l´outro je souhaitais rendre hommage à un joueur de basket que j´aime beaucoup : Stephen Curry. Son très bon discours lors de la remise de son titre de MVP de la saison régulière était très émouvant et j´ai donc eu envie de prendre des passages de celui-ci pour introduire et conclure la chanson. Je trouve aussi que sa voix passe super bien sur le beat de 20Syl.

Concernant le texte c´est plus un freestyle qu´autre chose, je me suis laissé guidé par la rime qui du coup est le fil conducteur du morceau. C´est bien de pouvoir écrire aussi sans contrainte de thème, j´aime assez ce genre de style libre. On retrouve bien sûr aussi dans les paroles un passage sur Curry.


2


Sur la seconde piste on est à fond dans le morceau à thème pour cet hommage au « Pays de Bitche » où j´ai grandi. L´idée et l´envie me sont venues après plusieurs écoutes du sublime « Love Story » de Yelawolf. En effet, il parle beaucoup de l´amour pour les terres où il a grandi, ce que personnifie à perfection un titre comme : « Tennessee Love ». J´ai toujours voulu faire ce genre de chanson mais n´ai jamais vraiment trouvé les bons mots pour l´écrire. Ce que je pense avoir plutôt réussi ici. Bienvenue dans mon « Bitcherland » - Moselle, Lorraine (57). Le beat surlequel j´ai rappé est de Gramatik.


3


La troisième piste porte le nom du EP et parle de ma relativement nouvelle et grandissante passion pour la vidéo. Du fait que j´adore filmer et découvrir de nouveaux endroits où j´essaie de capturer la magie des lieux et de la nature pour pouvoir la partager avec vous sous forme de clips. C´est aussi un clin d´œil à la série des vidéos « À la découverte de » avec déjà 19 numéros sur Youtube que je continue de réaliser et diffuser avec grand plaisir. La chanson parle aussi donc de tourisme et de vacances du coup. L´instru est à nouveau de Gramatik ici.


4


Je m´éclate encore sur une géniale composition sonore de Gramatik grâce à un "micmac" de mots que je souhaite entrainant. Le titre est à l´image du premier titre, juste une envie d´écrire sous le soleil et de rapper « en roue libre ». Beaucoup de références au basket ici à nouveau. Un très long couplet façon freestyle et un refrain répété plusieurs fois pour finir. J´aime bien comment le tout sone au final.


5


C´est cette fois-ci, une longue chanson avec trois titres et ambiances différentes dessus. Le premier thème traité est celui de l´enfance et plus précisément de la mienne, des souvenirs des années 90, des choses très "Retro" donc d´où le titre. Sur le premier couplet je rappe même en allemand et trouve que c´est mon meilleur rap dans cette langue pour l´instant. Dans la song suivante, je me concentre encore beaucoup plus sur moi dans un texte très personnel qui devient en quelque sorte une psychologie guérisseuse. La dernière partie de la chanson est un couplet freestyle, un nouvel exercice de style afin de s´éloigner un peu du sérieux des deux premiers titres. En trame sonore, j´ai choisi une partie du mix de 20Syl du Waves and flags 003 que je trouve excellente.


6


La dernière chanson de l’EP est à l´opposé de la cinquième, courte. Le BPM est aussi nettement plus élevé. Une vraie thématique est ici traitée, la notion folklore japonaise de Kodama (dans sa version moderne), l´esprit de l´arbre, de la forêt (explications en anglais). L´instrumentale super entrainante est de 20Syl dans une version accélérée par rapport à celle de son EP : Motifs. J´ai pris plaisir à essayer de rapper aussi vite.


Paroles

2. Bitcherland

Refrain :
 
Bitcherland
D´où je viens
Bitcherland
J´me souviens
Bitcherland
J´vous présente
Bitcherland
Enchanté.
Dans mes pensées des vers comme en écrit
Baudelaire
De l´altitude, un hélicoptère pour changer d´air.
On survole des contrées chères
Vénérant la nature, colline et champs
A perte de vue,
Villages éparpillés, étangs.
Des chants franciques, dialecte plate
La grande ville c´est Bitche, on s´éclate
Aux estivales, feux d´artifices au-dessus
De la belle citadelle, j´passe en revue
La beauté, des paysages de là-haut.
Le vent souffle sur le drapeau, français
Histoire, dernier bastion de liberté, Teyssier.
Les pieds sur la forteresse
Les yeux dirigés vers les Vosges du Nord, j´adore.
Jardin immense et arbres fruitiers.
Tracteur, chalet dans la forêt avec pépé.
Une grotte dédiée à la vierge Marie.
Des mères fières, leurs fils se marient.
L´église est pleine, on se déguise :
Carnaval à Volmunster.
On fait les 400 coups, à la nuit des sorcières.
A Pâques, enfant, chant et crécelle à manivelle.
Les ragots on les écrase avec des sabots.
Dans le train assit tout devant :
Retour au beau pays de Bitche,
Ressourcement.
On trinque avec du cristal de Saint-Louis
Sur fond de champs de tournesol, au gouter
Pain d’épice, l’ouïe
Emerveillée par le chant des oiseaux
On boit l’eau d’un puit
En guise de rafraichissement
Les pieds dans un ruisseau
Puis quelques heures de pêche dans une rivière
Ce soir, on sort fête de la bière à Montbronn
Ensuite concert des Joggies à P’ti Red
L’évènement de l’année c’est l’élection des miss
A Bettviller.
L’hiver neige en abondance ; dehors
J’entends toquer le pivert :
Chaque village a du flair
M’est aussi cher qu’un film de Spielberg
Chaque communauté mérite la renommée de Bergues.
Mon Bitcherland, j’le voie toujours avec un ciel bleu
Et j’veux y passer ma retraite jusqu’à très vieux.

Publié par Ornicard, le 23.06.2015

Accueil  |  A propos  |  Crédits  |  Mentions légales  |  Contact  |  Facebook Blaze Hip Hop Partenaires : Beatmaker Nation - Trad Vibe Records - HHMixtapes.com