Métro Boulot Rap - 23.02.2018

Ornicard







Croquis promotionel







Croquis piste 1 - introduction







Croquis Métro Boulot Rap







Croquis 3 - Mais où est donc Ornicard ?







Croquis 4 - Oh ne







2018 et je suis déjà de retour pour un Album court avec un concept plutôt intéressant, je trouve. « Métro Boulot Rap » sort le 23.02.2018 prochain. Le LP est composé de 11 titres dont deux pistes, une d´introduction et une de conclusion qui ne se sont pas des chansons à proprement parlé. Faire de la musique à côté, le soir après le travail c´est cela le concept. Trouver la force de continuer à le faire malgré les années qui défilent et toujours vibrer et ressentir l´Amour de l´art du rap et continuer à l´exercer, adepte.

C´est bien cela l´idée. Du rap artisanal, du rap de chambre sans plus d´ambition que de prendre en tout premier du plaisir. Jouer avec les mots, avec la voix avec les idées sur 9 titres produit par Antistandard de Freiburg.


J´ai choisi ici de proposer quelque chose de court ici un peu à l´image de ce que fait le rappeur allemand „ Casper“ sur son dernier LP. Peu de titres, mais une qualité supérieure sur chacun et pas de déchets. C´est ce qu´il a expliqué lors d´une interview que j´étais voir, cela m´a tout suite parlé.


L´Album est à acheter et écouter ici :

★ Amazon : Métro Boulot Rap

★ iTunes : Métro Boulot Rap

★ Spotify : Métro Boulot Rap

★ Deezer : Métro Boulot Rap

Article sur France 3 Lorraine - Républicain Lorrain.


J´ai réalisé ce plan de ligne de Métro en guise de Tracklist. Ce qui fait une présentation et un concept bien original.

Streaming sur Spotify

De part : l´intro et l´outro ce projet est écouté lors de ce trajet de métro. « Rue de croix » et « Place de Berlin » sont deux arrêts qui existent bel et bien et qui sont sur la ligne de tramway de Ludwigshafen que je prends tous les jours pour aller travailler. Je tenais à faire ce petit clin d´œil dans le projet.


« Métro Boulot Rap » - c´est bien l´indépendance qui est mise en lumière aussi, le fait de pouvoir travailler sur un Album chez soi c´est à dire de tout faire à la maison dans son Home Studio. Comme Anti a eu la grande gentillesse de laisser l´année dernière tout son matériel chez moi, cela me permet d´enregistrer comme je le souhaite et cela se passe souvent le soir après une journée de travail au bureau. Comme l´ordinateur, le tout est dans ma chambre, je nomme cela aussi sous le nom, je fais du « rap de chambre ». Dans mes débuts dans le rap, c´était aussi surtout beaucoup cela. Un PC, Cool Edit Pro 2, un micro d´ordinateur et c´était parti, ça rappait. Je retrouve cette ambiance aujourd´hui et cela fait plaisir, retour aux sources.

J´ai poussé le concept encore plus loin en mettant en vidéo la chanson et en mettant en images une journée de mon quotidien type, de la sortie du lit, au trajet de tramway et à la marche à pied jusqu´au rap le soir pour finir la journée heureux et en beauté.

Le clip

« Mais où est donc Ornicard ? » - je reprends ici la très connue interrogation, celle qui est à l´origine de mon pseudonyme de MC. Un titre court avec un BPM rapide et un flow plutôt „fast“ aussi. C´est toujours un challenge d´être calé quand cela va aussi vite. Quand la grammaire se met au rap, ça donne cela.


« Oh ne » - que l´on peut traduire de l´allemand au français par „Oh non“, est un titre qui parle de plusieurs situations merdiques dans lesquelles nous pouvons nous retrouver. On peut s´écrier et s´exclamer „Oh putain de merde, galère !“ dans la plus part des cas. L´idée de la chanson m´a été donnée par une rencontre lors de notre démarche à la mairie de Ludwigshafen pour notre mariage. L´employée qui s´occupait de nous avait un fort accent palatin et lorsque nous avons pris un livret de famille de la ville de Lu, elle a dit „Oh ne“ et nous a priez d´aller tout de suite le rendre. En effet, le mariage n´a pas eu lui à Lu et c´est pourquoi, c´est vrai que c´est bien plus beau, de prendre un carnet de la ville de notre mariage. Ce que nous avons bien sur fait.


« 1000 et une fesses » - le sujet ici ce sont les femmes. Comme il y a beaucoup trop d´inégalités entre les deux sexes, je voulais en parler dans cette chanson. Concernant le titre, il vient de 1001Fesses Project - „Aime tes fesses“. Le principe du projet est le suivant, c´est „Un poème visuel qui collectionne 1001 fesses de femmes, une ode à la beauté naturelle„. L´idée de cette action est aussi que les femmes se sentent mieux dans leur peau. En effet, les médias formatent la beauté de façon mensongère. Mon refrain rend hommage à cette mission qui est tout simplement de „dérouler un long poème visuel, éloge au corps féminin“.

« L´art du rap » - ce morceau rend hommage à l´action d´une page Facebook qui partage du rap de qualité et aussi surtout qui met en avant des artistes indépendants talentueux. L´art du rap existe depuis juin 2013, le concept est le suivant : „Nous mettons en avant les artistes qui continuent à faire vivre le rap en tant qu’art“. Comme pour BlazeHipHop je trouve souvent des artistes à mettre en avant et comme ils partagent aussi régulièrement ma musique, j´ai eu envie de faire de cette chanson. Oui, le rap est un „Art“ à part entière, il emprunte beaucoup à la poésie et est à mes yeux cultivant. Un grand Big Up à Théo qui est très impliqué dans ce projet et sur cette page, continuez.

« Vous n´avez pas compris » - le premier couplet de cette chanson, je l´ai écrit après le premier tour des élections présidentielles. Ce qui me révolte c’est que les gens de mon village, parfois sortent de la messe et file voter pour le Front National. Je trouve que la religion qui parle du respect et de l´amour des autres quelque-soit sa couleur de peau, culture et religion ne coïncide en rien avec les idées du FN. Dans le second couplet je parle de « Mobbing » de « harcèlement à l´école ». Je dénonce cela. Le titre du morceau est aussi un clin d´œil à une chanson catholique que j´aime beaucoup et qui est chanté à la période de Pasques. J´adore le solo d´une personne âgé de notre village, un homme Raymond qui l´interprète trop bien. La chanson en question s´appelle : « Gethsémani ».


« Moment T » - c’est une chanson qui part un peu du concept que je n’ai pas de thème particulier. Les rimes et les idées s’enchaînent un peu façon Freestyle, très dans le moment du coup. En effet, je parle d’un trajet de tramway aussi, car j’écris cette chanson dans ce mode de transport, je décrit aussi un peu ce que je voies. Le second couplet est centré, sur la santé, la maladie, la mort... En effet, un voisin est mort d’un cancer très rapidement et jeune, ça fout les boulles. Que la santé nous escorte.


« Du Bitcherland » - je me devais comme sur chaque projet de parler de l´Amour pour mon Pays de Bitche. La page « Bitcherland » de Facebook m´a donné l´idée de 90 pour cent des éléments du texte de la chanson. En effet, j´ai pris un post de la page qui dit « Tu es du Bitcherland si : » et qui liste différents points qui caractérisent le fait d´être un Bitcherläner. Merci à eux pour l´inspiration.


« À nos mamans » - J´ai eu l´idée d´écrire une chanson pour maman en écoutant un beat de EmoteBeatz, un talentueux beatmaker allemand. Finalement la première version du morceau je l´ai enregistré sur un génial beat de Karl Colson composé pour le fils à sa sœur. Plein d´émotion du coup, cela concorde parfaitement à ce texte. Pour l´Album j´ai réenregistré sur une composition de Antistandard.

La première version :

Publié par Ornicard, le 15.02.2018

Accueil  |  A propos  |  Crédits  |  Mentions légales  |  Contact  |  Facebook Blaze Hip Hop Partenaires : Beatmaker Nation - Trad Vibe Records - HHMixtapes.com