Al’Tarba

Le plus new-yorkais des beatmaker français

Jeune beatmaker toulousain de 21 ans, Al Tarba a su imposer son style dans le monde underground du hip hop. Déjà très jeune, il s’oriente vite vers le rap puis le hardcore punk, deux mondes qui vont peu à peu forger son univers musical si atypique. Activiste du groupe Droogz Brigade, Al Tarba touche à la production depuis près de cinq ans. Dans bon nombre de ces beats, on retrouve une ambiance sombre tirée de vieux films des années 70/80, pour la plupart des séries B, des films pornos ou encore de films gores et fantastiques.

Parmis ces influences côté Hardcore Punk, on retrouve des groupes comme Rancid, Kickback, les Clash ou encore Madball. Côté rap, ces influences s’orientent plus vers le son New Yorkais avec des rappeurs comme Necro, Cage, Jedi Mind Tricks, le mythique Wu Tang Clan ou encore Mobb Deep. Al Tarba reste un adepte du son à la new yorkaise même si il n’est « fermé à aucun style. »

L’année 2007 lui aura permis d’être très prolifique. On a d’abord pu le retrouver à la prod avec le morceau « I’m From Brooklyn » sur l’album Black Metal de Ill Bill. Cette collaboration avec l’un de ces MC préféré a aboutit grâce à un concours de remix lancé par le MC new yorkais sur le net. Malgré sa place de 5e au concours, le beatmaker a su se faire remarquer de par son style auprès du MC ce qui a débouché sur leur collaboration. On retrouve également Al Tarba à l’origine de onze productions sur l’album Les Poésies du Chaos du rappeur messin Mysa dont le très bon « Jusqu’à la dernière tempête ».

Mais le jeune beatmaker ne s’est pas arrêté en si bon chemin et à sortit dans la foulée son premier street album intitulé « Rap, Ultraviolins and Beatmaking » inspiré du film culte « Orange Mécanique » de Kubrick. Al Tarba a réunit, pour l’occasion, sur ses beats des MC’s anglophones d’envergures tel que Ill Bill, Little Vic, Psych Ward, Nems, Jise 1 d’Arsonist, Sonsee d’Onyx… En ce qui concerne la scène hexagonale, on retrouve son crew Droogz Brigade sur deux morceaux, Mysa et le groupe parisien Hérésie. On obtient un album saignant et soigné malgré le peu de moyen mobilisé. Les tueries sont nombreuses avec entre autre « I’m From Brooklyn » d’Ill Bill et Brooklyn Ac, « Blood In My Eyes » de Psych Ward et le monstrueux « Devil On My Shoulder » de Little Vic. On peut également retrouver le remix du morceau « Enemy » d’Ill Bill et Raekwon qui à permis à Al Tarba sa connexion avec le MC de New York. Le beatmaker nous invite donc dans son univers ultra violent durant 21 pistes sans pour autant tomber dans la lassitude grâce à des beats monstres et très riches. « Rap, Ultraviolins and Beatmaking » est disponible sur son myspace pour seulement 12€.

Actuellement, Al Tarba travail sur la production du prochain album de son groupe Droogz Brigade. On ne sait pas grand-chose sur ce projet si ce n’est que « il y aura des featuring avec des MC Américains, mais pour l’instant je n’en dis pas plus ! ». Quand on lui demande son regard sur son parcours dans le Hip Hop jusqu’ici, il répond « le pire est à venir », preuve que Al Tarba est déterminé et ne compte pas s’arrêter ici et c’est tant mieux.

Le mot de la fin ? « Merci à toi, Big up à mes Droogz et Devotchkas ! Allez sur ma page et écouter les sons… »

Publié par D’Clik, le 25.12.2007

Accueil  |  A propos  |  Crédits  |  Mentions légales  |  Contact  |  Facebook Blaze Hip Hop Partenaires : Beatmaker Nation - Trad Vibe Records - HHMixtapes.com