Min’T

La musique au service de l’humanitaire

Originaire du 51 et résidant actuellement dans le 92, Min’t a.k.a Mr Menthe est un MC de 24 ans pour le peu atypique. Il « aime faire dans l’originalité » et veux prouver que « le rap français ne s’arrête pas à quelques rimes sur un beat ». C’est avec Mr 16 et Raziel, qu’il forme le collectif 6ThèmesD.

Min’t découvre le rap en 95 alors qu’il n’a que 12 ans grâce à Skyrock : « la radio N°1 sur le rap et la techno ». Il découvre Sleo, Mc Hammer, Luniz et 2 Pac, mais aussi La Cliqua, Mafia Trece, et Polo (le mythique « clic clic je n’ai plus de balles… »). « Je court alors chercher mes potes, j’empruntent une table de mixage, un microphone années 70 et la platine vinyle de ma daronne, et c’est parti pour des heures d’enregistrements à l’arrache. Depuis ce temps là, je n’ai plus lâché le micro. »

Au niveau de son parcours musical, Min’t considère toutes ces apparitions comme importante. Parmis celles qui l’ont le plus marqué, on retrouve : « Rap 2 Gros Kalibre, la toute première compilation de Man’X, Rapologik Industry, du temps où le forum existait encore. Il y a aussi eu Bouche A Oreille vol.3, Under Gronde vol.2 et Oto10dakt ». Les collaborations qui l’ont touché sont celles avec Del’Ar-T, artiste qu´il respecte grandement pour son originalité, Eycee du 59, le projet de S.E.B , le featuring avec Phases Cachées, avec les Despy Kopat et tous ses morceaux avec ses gars du 51 : Raziel, Mr16, Djémé Brown, Alexx, Mastro, Pepper Street… Bref, la liste est longue.

Puis « Rapparence » voit le jour, son premier projet solo, 100% au profit du Niger. Les raisons de cet engagement ? « J’en avait marre de voir tous ces MC’s qui ne veulent que tâter des billets. Je pense que la musique peut faire beaucoup mieux que cela et spécialement le rap ». « Puis j’ai vu la misère qu’il y’a dans certain pays, comme le Niger, donc je me suis dis que c’était le moment de mettre la musique au service de l’humanitaire », parole d’un artiste comme on aimerais en voir plus. Malgré les difficultés de l’autoproduction et les portes qui sont rester fermées, Min’t a réussit a réaliser un album riche, un mélange de multiples influences. Aujourd’hui, 300€ de bénéfice ont été reversés à une association humanitaire appelé « La lumière de l’obscurité » qui aide des orphelinats au Niger (plus d’information sur www.mint.ca.cx rubrique boutique). Pour lui, « ce n’est pas beaucoup ni suffisant mais c’est déjà cela ». Respect Monsieur.

Malgré un emploi du temps chargé, Min’t essaye de continuer à faire ce qu’il aime : de la musique. Il prépare actuellement un maxi avec bon nombre de collaborations et de nouvelles couleurs musicales. En plus d’être un rappeur au grand cœur, Min’t reste un amateur de scène. La première en date ? « C’était en 1998, dans une salle des fêtes pour une soirée africaine. » Aujourd’hui, 10 ans après ses premiers pas sur scène, Min’t compte sur son CV les premières parties de Kohndo, Sniper, une apparition au Fallenfest au côté de Phases Cachées et de nombreuses autres apparitions avec notamment son crew 6ThèmesD.

Son regard actuel sur le rap d’aujourd’hui reste très mitigé : « Quand j’entend certaines paroles des chanson, je me demande si les labels et les auditeurs de grosses radios n’ont pas du miel dans les oreilles ! ».

Publié par D’Clik, le 25.12.2007

Accueil  |  A propos  |  Crédits  |  Mentions légales  |  Contact  |  Facebook Blaze Hip Hop Partenaires : Beatmaker Nation - Trad Vibe Records - HHMixtapes.com