Accueil > Vidéos

Vidéos

Pierre Rochefort, Carte Postale

Album - Brumance


Je vous invite ici à faire un petit voyage en musique et en vidéo avec Pierre. Cela a été tourné entre Paris, Barcelone, Girone, Naples, Pompéï, Nauplie et Athènes en Septembre 2o19. Enjoy.

Paroles

Tokyo Poitiers Berlin Melbourne Montcul
Oulan-Bator Liège Oran New York Malakoff Nairobi Moscou et Paris
 
Je traîne dans cette ville
Qu’on appelle dilettante
C’est Bille en tête
Que j’y vis l’errance.
Buildings et grises traversées
Bohème et grosses travesties.
J’y zieute le Temps qui suinte
Sans même passer devant
L’objectif est si loin
Qu‘ j’irai pas me noyer dedans
C’est l’architecture
qui me colle au ciment
Et la mauvaise foi
qui se fait lancinante.
Pour le plaisir d’m’y balader
Quand j’ai pas d’autres idées en tronche
besoin de rien n’escalader
J’suis pas le premier qu’arrive en trombe
Moi J’en écoule des jours à roucouler
Y en a encore beaucoup Je vais rester cool
Dans l’herbe
pas dans la semoule.
J’achète un ticket sans retour pour
Quitter cette ville à pas de loups.
J’m’en vais
Plus dans le mood.
 
REFRAIN :
Tu la recevras bientôt
Ma petite Carte Postale
Dans une enveloppe timbrée
Que j’ai acheté à Kstadt.
Tu la recevras sûrement
Ferme les yeux et crois y
Pendant que j’ouvre les miens
Perdu dans mes trois villes
 
Tu la recevras bientôt
Ma petite Carte Postale
Dans une enveloppe timbrée
Que j’ai piqué au taff
Tu la recevras sûrement
Ferme les yeux et crois y
Pendant que j’ouvre les miens
Perdu dans mes trois villes
 
Je dors dans cette ville
Qu’on appelle Nostalgie
Et j’y rêve d’avant
Comme un gosse fragile
A reculons je retrouve
Quelques liens délaissés
Quelques chandails troués
Dont je renoue pas le fil
Et ça me plaît dis toi
D’y mettre les dix doigts
D’y plonger mon corps en entier
Et si fallait le refaire
Ben j’y retournerais
Avec mes fantômes volontiers
Car je m’y broie tranquille
Comme on s’en coule un bain
Malgré les cris des autres
Quand je n’écoute plus rien.
C’est l’imbecile heureux
Qui reconnaît son pays
J’aime cette ville-statue
Qui tue comme Pompei.
 
REFRAIN
 
Pekin Madrid Angers Le Caire Rio
Toronto Honfleur Lima Stockholm Denver
Lisbonne Dakar et Bordeaux.
 
Je meurs dans cette ville
Qu’on appelle ignorance
Terrain vague,
déliquescence.
Aucun abris de fortune
Dans cette mégalopole
Les gens croisés sont nus
et se lavent à l’opprobre.
Balancés par le vent
Dans presque tous les sens
Transmis par le sang
Aveugles de naissance
On en bavera ensemble à
Demeurer sidérants.
J’en ferai mon Parti
De ne plus rien avoir
J’y jouerai toutes mes cartes d’un coup
Les perdrai sans m’asseoir.
Mon roi mesdames mon fou
Dans un corps squelettique
J’irai frapper le mur
Pour un peu d’gymnastique
Dans le silence complet
D’une campagne brumeuse
Heureux comme un menhir
....
Dans le silence complet
D’une campagne brumeuse
Heureux comme un menhir
J’attendrai la trotteuse.
 

Publié par Ornicard, le 27.02.2020

Accueil  |  A propos  |  Crédits  |  Mentions légales  |  Contact  |  Facebook Blaze Hip Hop Partenaires : Beatmaker Nation - Trad Vibe Records - HHMixtapes.com